Turquie prend mesures

france.jpgANKARA (Reuters) – Le Premier ministre turc, Tayyip Erdogan, annonce que la Turquie étudie de possibles mesures de représailles à l’encontre de la France à la suite du vote par les députés d’un projet de loi sanctionnant la négation du génocide arménien.

“Le volume des échanges extérieurs de la Turquie avec la France est de 10 milliards de dollars”, a-t-il rappelé. “Nous allons procéder à des calculs appropriés puis nous prendrons des mesures nécessaires”, a-t-il ajouté sans plus de précision.

Malgré les avertissements de la Turquie et contre l’avis du gouvernement français, les députés français ont adopté jeudi matin une proposition de loi déposée par le PS visant à sanctionner toute négation du génocide des Arméniens.

Le texte doit maintenant être examiné par le Sénat et promulgué par le président avant de prendre effet.

Plusieurs centaines d’entreprises françaises sont présentes en Turquie, dont Renault ou Carrefour.

En 2005, les exportations françaises sur le marché turc se sont élevées à 4,7 milliards d’euros.

Recevant le week-end dernier une délégation d’hommes d’affaires français, Erdogan avait prévenu qu’il ne faudrait pas “prendre à la légère” les avertissements turcs. “Il faut comprendre la gravité de la situation”, avait-il ajouté.

Mais plusieurs économistes doutent de l’efficacité d’un boycottage des produits français. La Turquie, soulignent-ils, n’absorbe que 1,3% des exportations françaises. (Courtoisie Reuters)

Bu yazı Planéte kategorisine gönderilmiş. Kalıcı bağlantıyı yer imlerinize ekleyin.